1940 webcam porno

Bonjour Ă  tous, je m’appelle KĂĽbra. Je suis une fille de 23 ans avec un foulard, qui a grandi dans une famille conservatrice et qui a 2 frères. Après avoir obtenu mon diplĂ´me universitaire, je suis venu Ă  EskiĹźehir et l’annĂ©e dernière, je suis rentrĂ© chez moi avec mes copines 2. Cette histoire de sexe que je suis sur le point de raconter est une nouvelle chose et je l’Ă©cris ici en pensant que je devrais la raconter Ă  quelqu’un. L’un de mes frères a 10 ans et l’autre Hamza en a 19. Hamza se prĂ©pare pour l’universitĂ© cette annĂ©e, et pour les conseils de ma famille, il est venu dans ma ville il y a quelques mois pour voir la vie universitaire et l’environnement.
Je lis normalement beaucoup d’histoires de sexe , en particulier des histoires de sexe d’inceste.Je ne suis pas quelqu’un qui lit ou qui a de tels fantasmes. Comme je suis dĂ©jĂ  une fille fermĂ©e, je n’ai pas eu beaucoup de petits amis non plus. Je sais Ă  quoi ressemble une relation juste en voyant les relations de mes colocataires. Lorsque mes colocataires ne sont pas revenus dans ma ville natale en raison du processus pandĂ©mique, j’ai commencĂ© Ă  rester seul Ă  la maison. C’est pourquoi je suis un peu heureux que mon frère Hamza soit venu.
Le jour oĂą mon frère est venu, nous avons fait une petite promenade dehors, nous nous sommes assis et avons bu du cafĂ©, et finalement nous sommes rentrĂ©s Ă  la maison et avons cuisinĂ© et mangĂ©. Ensuite, nous nous sommes versĂ© une bonne tasse de thĂ©, avons ouvert les biscuits et avons ouvert un bon film. Nous avons Ă©teint les lumières, pris une couverture et commencĂ© Ă  regarder le film. Au bout d’un moment, nous avons tous les deux commencĂ© Ă  nous endormir, alors nous nous sommes appuyĂ©s l’un contre l’autre et avons essayĂ© de terminer le film endormis. C’est lĂ  que j’ai rĂ©alisĂ© quelque chose; Je ne portais pas de soutien-gorge comme habitude de rester Ă  la maison avec 2 filles, et mon frère mettait somnolemment sa tĂŞte sur ma poitrine et faisait la sieste. Je sais qu’il ne l’a pas fait exprès, mais je me sentais quand mĂŞme un peu mal Ă  l’aise qu’il ait pu ĂŞtre affectĂ©.
Le lendemain, je voulais lui faire visiter un peu. Nous avons d’abord visitĂ© certains endroits, puis nous avons visitĂ© quelques magasins et achetĂ© quelque chose. Quand nous sommes entrĂ©s dans un magasin, je suis montĂ©e Ă  l’Ă©tage des femmes et j’ai dit, attendez ici. Je cherchais de nouveaux sous-vĂŞtements simples et confortables pour moi-mĂŞme. Je venais de ramasser une des culottes en dentelle blanche et de la regarder quand je l’ai vue devant moi. Naturellement, j’Ă©tais soudainement en colère. “Soeur, je m’ennuie tellement, allons-nous y aller?”dit-elle. J’ai dit: “Fils, je t’ai dit d’attendre en bas, cet endroit est fĂ©minin, c’est dommage”. Il a Ă©galement dit quelque chose comme “Quelle honte, tout le monde porte des sous-vĂŞtements, y a-t-il une honte Ă  ce sujet?”De toute façon, je voulais essayer l’une des jupes que nous avons achetĂ©es en rentrant Ă  la maison. J’ai mis la jupe et je l’ai montrĂ©e Ă  mon frère, il a gelĂ© un instant. Quand je me suis regardĂ© dans le miroir, j’ai compris pourquoi elle Ă©tait si gelĂ©e, mes fesses assez Ă©videntes, Une jupe qui rĂ©vèle les lignes de mes jambes et de mes fesses, bien qu’elle soit longue et ample. Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait une tension sexuelle constante entre moi et mon frère.
Le troisième soir, mon frère est venu, nous avons eu une mauvaise expĂ©rience. Un voleur est entrĂ© par effraction dans le sous-sol de notre appartement. Les flics sont venus, ils ont pris notre dĂ©position et nous ont demandĂ© si nous avions vu quelque chose d’Ă©trange. Ça m’a vraiment fait peur. MĂŞme si j’ai fermĂ© toutes les fenĂŞtres hermĂ©tiquement, je ne pouvais pas dormir. Je suis allĂ© au salon et je me suis assis Ă  cĂ´tĂ© de Hamza. Quand j’ai dit “qu’est-ce qui s’est passĂ© soeur”, j’ai eu peur, je n’arrivais pas Ă  dormir, et nous avons passĂ© cette nuit Ă  parler presque sans dormir. J’ai dormi dans son lit tĂ´t le matin. Quand je me suis rĂ©veillĂ© le matin, Hamza s’est levĂ© et a pris une douche. Une fois que j’ai vu que mon haut Ă©tait dĂ©couvert pendant que je dormais, je portais un pantalon de survĂŞtement, mais ma taille Ă©tait toujours lâche. J’Ă©tais un peu en colère contre moi-mĂŞme d’avoir Ă©tĂ© nĂ©gligente, mais peu importe Ă  quel point mon haut Ă©tait rĂ©vĂ©lateur, cela n’avait pas d’importance car c’Ă©tait un pantalon de survĂŞtement après tout.
Tout au long de cette journĂ©e, notre ordre du jour Ă©tait toujours de voler. histoire de sexe d’incestenous n’allons pas parler après tout. Cela m’a vraiment impressionnĂ© qu’un voleur soit venu si près de nous. Quand j’ai pensĂ© qu’il Ă©tait entrĂ© dans notre maison, mon cĹ“ur Ă©tait vraiment dans ma bouche. C’est pourquoi nous avons dĂ©cidĂ© de dormir ensemble aujourd’hui. Le seul problème Ă©tait que mon frère aimait regarder la tĂ©lĂ©vision tard, je ne pouvais pas bien dormir Ă  la lumière et je me couchais toujours tĂ´t. C’est pourquoi Ă  22h00 j’ai refait le lit dans le salon et je me suis allongĂ©. Mon frère Hamza s’est Ă©galement couchĂ©. Il a rapidement Ă©teint la tĂ©lĂ©vision pour que je puisse dormir profondĂ©ment. Alors que j’Ă©tais allongĂ© dos Ă  Hamza, quand je me suis lĂ©gèrement penchĂ© en arrière la nuit, mon dos Ă©tait sur sa poitrine. C’Ă©tait bien sous moi. Alors j’ai glissĂ© un peu plus loin de lui. Mais bientĂ´t j’ai commencĂ© Ă  sentir une pression sur mes fesses. Mon frère s’appuyait lĂ©gèrement sur moi, inaperçu. J’ai continuĂ© Ă  faire semblant de dormir le dos tournĂ© et les yeux fermĂ©s. Au bout d’un moment, il est allĂ© un peu plus loin et a sorti sa bite et a commencĂ© Ă  la tenir comme ça. La virilitĂ© de mon frère poussait ma chatte entre mes jambes et par-dessus mon pantalon de survĂŞtement. Il a appuyĂ© si fort que sans le pantalon de survĂŞtement, il m’aurait dĂ©jĂ  pĂ©nĂ©trĂ© et percĂ©. Pire encore, bien que j’Ă©tais mal Ă  l’aise avec cette situation, j’Ă©tais aussi lĂ©gèrement mouillĂ©. Au bout d’un moment, la bite de mon frère contre moi s’est contractĂ©e et s’est dĂ©tendue comme un battement de cĹ“ur. Je me suis rendu compte qu’il se vidait lĂ , et cela m’a donnĂ© un sentiment de soulagement. Puis il m’a serrĂ© dans ses bras par derrière comme si j’Ă©tais sa petite amie et s’est endormi. Je ne sais pas s’il a remarquĂ© si j’Ă©tais rĂ©veillĂ© ou pas. C’est un truc simple, un peu après un moment, il est allĂ© un peu plus loin et a sorti sa bite et a commencĂ© Ă  la tenir comme ça. La virilitĂ© de mon frère poussait ma chatte entre mes jambes et par-dessus mon pantalon de survĂŞtement. Il a appuyĂ© si fort que sans le pantalon de survĂŞtement, il m’aurait dĂ©jĂ  pĂ©nĂ©trĂ© et percĂ©. Pire encore, bien que j’Ă©tais mal Ă  l’aise avec cette situation, j’Ă©tais aussi lĂ©gèrement mouillĂ©. Au bout d’un moment, la bite de mon frère contre moi s’est contractĂ©e et s’est dĂ©tendue comme un battement de cĹ“ur. Je me suis rendu compte qu’il se vidait lĂ , et cela m’a donnĂ© un sentiment de soulagement. Puis il m’a serrĂ© dans ses bras par derrière comme si j’Ă©tais sa petite amie et s’est endormi. Je ne sais pas s’il a remarquĂ© si j’Ă©tais rĂ©veillĂ© ou pas. C’est un truc simple, un peu après un moment, il est allĂ© un peu plus loin et a sorti sa bite et a commencĂ© Ă  la tenir comme ça. La virilitĂ© de mon frère poussait ma chatte entre mes jambes et par-dessus mon pantalon de survĂŞtement. Il a appuyĂ© si fort que sans le pantalon de survĂŞtement, il m’aurait dĂ©jĂ  pĂ©nĂ©trĂ© et percĂ©. Pire encore, bien que j’Ă©tais mal Ă  l’aise avec cette situation, j’Ă©tais aussi lĂ©gèrement mouillĂ©. Au bout d’un moment, la bite de mon frère contre moi s’est contractĂ©e et s’est dĂ©tendue comme un battement de cĹ“ur. Je me suis rendu compte qu’il se vidait lĂ , et cela m’a donnĂ© un sentiment de soulagement. Puis il m’a serrĂ© dans ses bras par derrière comme si j’Ă©tais sa petite amie et s’est endormi. Je ne sais pas s’il a remarquĂ© si j’Ă©tais rĂ©veillĂ© ou pas. C’est un truc simple, un peu Le pire de tout, mĂŞme si j’Ă©tais mal Ă  l’aise avec cette situation, j’Ă©tais aussi lĂ©gèrement mouillĂ©. Au bout d’un moment, la bite de mon frère contre moi s’est contractĂ©e et s’est dĂ©tendue comme un battement de cĹ“ur. Je me suis rendu compte qu’il se vidait lĂ , et cela m’a donnĂ© un sentiment de soulagement. Puis il m’a serrĂ© dans ses bras par derrière comme si j’Ă©tais sa petite amie et s’est endormi. Je ne sais pas s’il a remarquĂ© si j’Ă©tais rĂ©veillĂ© ou pas. C’est un truc simple, un peu Le pire de tout, mĂŞme si j’Ă©tais mal Ă  l’aise avec cette situation, j’Ă©tais aussi lĂ©gèrement mouillĂ©. Au bout d’un moment, la bite de mon frère contre moi s’est contractĂ©e et s’est dĂ©tendue comme un battement de cĹ“ur. Je me suis rendu compte qu’il se vidait lĂ , et cela m’a donnĂ© un sentiment de soulagement. Puis il m’a serrĂ© dans ses bras par derrière comme si j’Ă©tais sa petite amie et s’est endormi. Je ne sais pas s’il a remarquĂ© si j’Ă©tais rĂ©veillĂ© ou pas. C’est un truc simple, un peuje voulais ĂŞtre convaincu que c’Ă©tait une histoire de sexe .
Le lendemain matin, nous avons tous les deux agi comme si de rien n’Ă©tait. Mais je savais que les mĂŞmes choses m’arriveraient quand j’irais au mĂŞme lit la nuit. Je n’avais pas tort Ă  ce sujet, mais quand la nuit est venue, mon frère a recommencĂ© Ă  s’appuyer sur moi par derrière. Encore une fois, j’ai dĂ©cidĂ© de ne pas parler et de faire semblant de dormir. Mais cette fois, il utilisait aussi sa main. Il me caressait lentement les jambes et les fesses pendant qu’il s’appuyait sur une main. Ma respiration s’est accĂ©lĂ©rĂ©e aussi, mais j’ai continuĂ© Ă  la cacher, faisant semblant de dormir. Sa main a parcouru tout mon corps. Il a doucement caressĂ© ma taille, mon ventre, mes jambes, mes fesses et mes seins. Sa dernière main est revenue Ă  ma taille. Cette fois, il a mis sa main sous mon pantalon de survĂŞtement et quand j’ai essayĂ© de baisser mon pantalon de survĂŞtement lentement, je lui ai pris la main avec un rĂ©flexe. J’ai dit :”Ne fais pas de hamza”. Il a juste continuĂ© Ă  baisser le pantalon de survĂŞtement en disant “Chut”. Parce que je ne pouvais pas me le permettre, il a tirĂ© mon pantalon de survĂŞtement et ma culotte jusqu’Ă  mes chevilles en mĂŞme temps. Je pouvais sentir la chaleur de la bite de mon frère maintenant. Quand il a de nouveau pressĂ© sa bite sur mon cul, cette fois j’ai serrĂ© son poignet plus fort et j’ai dit: “Ne fais pas de Hamza.”J’ai serrĂ© son poignet si fort que je n’ai pas lâchĂ© pendant des minutes. Mais le problème n’Ă©tait pas son poignet, c’Ă©tait sa bite, il Ă©tait juste au bout de mon cul, mĂŞme d’un pouce ou deux. J’ai commencĂ© Ă  serrer son poignet encore plus fort alors qu’il commençait lentement Ă  me pousser Ă  l’intĂ©rieur. Que ce soit de la douleur ou autre chose, je ne peux pas tout Ă  fait le nommer, mais ma respiration rapide s’est transformĂ©e en de forts cris “ahhhh”. Ma voix devenait de plus en plus forte alors que Hamza entrait et sortait. De plus, il les insĂ©rait presque tous et les enlevait tous Ă  chaque fois. Je ne sais pas combien de temps s’est Ă©coulĂ©, mais je pense que 4 Ă  5 minutes plus tard, j’ai ressenti cette contraction que j’avais ressentie auparavant, cette fois.
Quand je suis allĂ© aux toilettes après qu’il m’a baisĂ© et s’est dĂ©tendu, je me suis immĂ©diatement levĂ© et je suis allĂ© dans ma propre chambre et je n’ai pas pu m’empĂŞcher de pleurer. J’ai pleurĂ© toute la matinĂ©e. Quand j’ai quittĂ© la chambre le matin, Hamza avait fait son sac. On dirait qu’il a dĂ©cidĂ© de rentrer chez lui après l’incident de la nuit. Aucun de nous ne s’est regardĂ©. Il a pris son sac et est parti. Je ne sais pas ce qui se passera quand je rentrerai Ă  la maison. Ce n’est pas une histoire de sexe . Je ne suis pas du genre Ă  inventer une histoire de sexe incestueux de toute façon . Ohh, je te l’ai dit, j’Ă©tais soulagĂ© aussi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

pornos frei porno deutsches porno iphone porno kamera porno student porno blonde porno creampie porno massage porno sleeping porno mom porno sister porno
© 2023 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice für Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlädst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich für deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, Brünetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrà gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc… Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente!